Actualités
Retour à la liste

ORVIA progresse en France et à l'international

Filières Avicoles (décembre 2015)

ORVIA progresse en France et à l'international

Malgré les importants investissements en cours pour la construction d'un nouveau couvoir "poussins de chair" à Saint-Hilaire-de-Loulay (85), les palmipèdes gras et chair demeurent le domaine d'excellence du groupe Orvia dirigé par Benoit Gourmaud. Ce groupe déclare conforter ses parts de marché en France aussi bien en mulard (34%) qu'en barbarie (38%). Au total, il produit ainsi 15,8 millions de canetons mulards et 18,2 millions de canetons de barbarie par an. À ces ventes de canetons commerciaux s'ajoutent celles de reproducteurs en France et à l'international.

En mulard, sa génétique autosexable (mâle MMGAS x femelle PKL) détient une part largement dominante du marché français grâce, précisent ses dirigeants, à des ventes de reproducteurs à d'autres couvoirs indépendants. À noter sur ce créneau, l'exportation de femelles mulards, notamment sur l'Égypte.

En canard de barbarie, dans le prolongement de ses investissements en sélection, le groupe Orvia projette d'agrandir (+1 000 m2) son couvoir spécialisé à la Seigneurtière (44) dans les canetons commerciaux. "Cette capacité accrue va permettre, soulignent ses dirigeants, de satisfaire la croissance des besoins du marché pour notre croisement ST Compact". Malgré un marché national plutôt stable ou en légère hausse, ce groupe croit donc au potentiel du barbarie sur le créneau du canard "chair".

De l'Est de l'Europe à la Chine

Au Space, ses équipes commerciales, dont Vincent Baumier, directeur export depuis début 2015, ont également reçu de nombreux professionnels étrangers. Ce groupe est en effet très actif sur le marché international qui représente 25% de son chiffre d'affaires. Il y est présent soit directement par des ventes de parentales et de produits commerciaux exportés de ses couvoirs français, soit via ses filiales chinoise et hongroise.

En Chine, son couvoir grand-parental situé dans la province de Hebei est en mesure de fournir avec la souche "pékin" ST5, près de 30% de cet immense marché, le n°1 mondial par son importance.

En Hongrie, le couvoir Orvia installé dans la région de Kescernet, assure des productions de canetons mulards, pékins et d'oisons. Avec des ventes tant sur le marché hongrois que dans d'autres pays de l'Est de l'Europe. À cet égard, les dirigeants de ce groupe annoncent l'ouverture en Pologne d'un bureau commercial - Orvia Polska - pour commercialiser dans ce pays non seulement des palmipèdes mais aussi des poussins de chair. L'animation de ce bureau a été confiée à Lukasz Sloniewicz. Cette présence commerciale à l'est de l'Europe est également assurée plus au sud par Jacques Mange à partir de l'Ukraine.